Blog

Vignette de Apprendre à apprendre : une compétence indispensable au XXIème siècle

Apprendre à apprendre : une compétence indispensable au XXIème siècle

Les nouvelles technologies ont profondément bouleversés notre cadre économique et ont engendrés de nouveaux paradigmes sur le marché du travail. De ce fait, la compétence d'apprendre à apprendre devient indispensable !

Changement du contexte économique et nécessité d'acquisition de nouvelles compétences

Désormais, le temps où le salarié faisait toute sa carrière dans la même entreprise est révolu, et les changements d'orientation professionnels ont le vent en poupe ! A cela, s'ajoute un autre paramètre : l'ambition, notamment chez les jeunes, de prendre plaisir au travail, et de trouver un sens à sa carrière. 

Voici quelques chiffres : 
Dans un rapport du cabinet Roland Berger Strategy Consultants, le cabinet affirme que : 
- 42% des métiers seront automatisables d’ici 20 ans 
- D'ici 2025, 3 millions d’emplois risquent d’être détruits en France par la digitalisation de l’économie. 

En effet, les nouvelles technologies ont eu pour effet la destruction de certains emplois ainsi que la création d'autres métiers. 
Selon l'INSEE, un actif entrant sur le marché du travail changera en moyenne 4,5 fois d'employeur. 
 Selon l'enquête menée par Opinion Way et l'AFPA : 74 % des salariés ont déjà envisagé de changer de vie et 60 % des actifs l'ont déjà fait ! 

Dans cette nouvelle modélisation du marché du travail, émerge le besoin pour tout actif d'avoir des compétences nouvelles. En vue de la diversité des carrières actuelles et d'une société où tout évolue très rapidement, il est nécessaire de devoir se réactualiser, apprendre, se former pour mieux s'adapter à ces changements. Ainsi, la compétence d'apprendre à apprendre devient cruciale.
Vignette de Comment booster ses capacités d'apprentissage ?

Comment booster ses capacités d'apprentissage ?

L'apprentissage pour chaque domaine d'activité s'acquiert par des outils, des techniques, des méthodes particulières, et spécifiques à cette activité. Cependant, en rester sur ces aspects serait limitatif et insuffisant et ne permettrait pas des résultats réellement mesurables, ni une véritable progression.

Les clés : pratiquer, s'entraîner de manière régulière et dans la durée !

La base de tout apprentissage sont effectivement la maîtrise des techniques ainsi que des méthodes de la discipline. Par exemple, pour la lecture rapide, ce sont de définir des objectifs et des stratégies de lecture, de lire avec un guide visuel, d'éviter la subvocalisation. Oui, en effet ! Mais tous ces outils servent seulement de base de travail. Avez-vous uniquement besoin de votre caisse à outils pour pouvoir réparer un vélo, ou un meuble ? Non…! Pouvez-vous devenir footballeur en vous amusant avec les amis une fois par mois ? Non plus !

Une fois que vous êtes bien équipés avec votre caisse à outils, il faudra se mettre à la pratique et ceci de manière régulière et dans la durée, pour noter de réelles progressions. J'insiste sur la notion de régularité et de durée, en vous posant ces simples questions : 
- N'avez-vous jamais eu d'appréhension de reprendre une activité, que vous n'avez pas pratiqué depuis quelques semaines, voire années ? 
- Êtes-vous toujours aussi performant quand vous venez de reprendre ? 

Au contraire, imaginons que vous êtes dans un pays étranger, vous pratiquez donc en permanence la langue du pays, l'apprentissage de la langue se fait-elle plus facilement et plus rapidement ? Oui !

Pas de recettes miracles, avoir les outils, même les plus performants n'est pas magique !Le cerveau est un muscle, et comme tout muscle, il faut le préparer et l'entraîner pour obtenir les meilleurs résultats !Et vous l'avez compris, au cas où, petite piqûre de rappel : pratiquer, s'entraîner de manière REGULIERE et dans la DUREE !! L'entraînement est la seule manière d'intégrer et d'assimiler complètement les outils que vous avez pu acquérir !
Vignette de Créer de la motivation dans le cadre d'un apprentissage

Créer de la motivation dans le cadre d'un apprentissage

L'apprentissage d'une discipline requiert du temps, de l'énergie et une sacrée dose de motivation afin d'atteindre son objectif ! Bien sûr, tout dépend de l'objet de l'apprentissage : si le but est d'avoir des bases, des notions ou bien de devenir expert!Mais de manière générale, si nous apprenons quelque chose, c'est pour une utilité bien précise. Comment créer de la motivation pour que l'apprentissage soit efficace ?

Créer une situation future qui stimule notre motivation

Le cerveau ne fait pas la différence entre passé, présent, futur ni entre réel et imaginaire. Ainsi, nous pouvons créer dans notre imagination des situations futures, comme si elles existaient au moment présent. Outil de visualisation très puissant et utilisé dans de nombreuses techniques de développement personnel, cet exercice permet de développer la loi d'attraction (attirer ce à quoi on pense) et stimule la détermination à atteindre nos objectifs. 
Par exemple, si votre objectif est d'être à l'aise quand vous prenez la parole en public et que vous apprenez quelques techniques pour développer cette aisance orale, visualisez-vous devant une salle, comme si vous aviez déjà l'aisance que vous recherchez à avoir. 
Si votre objectif est d'apprendre le pouvoir de conviction, que vous êtes en train de lire un livre sur ce sujet, imaginez-vous que vous êtes en situation de négociation et que vous parvenez à convaincre votre interlocuteur, avec vos nouvelles compétences. 
Pour chaque objectif d'apprentissage, définissez-vous un scénario d'une situation concrète où vous réussissez grâce à ce que vous avez appris. 
Votre motivation se trouvera renforcée et le chemin de l'apprentissage sera d'autant plus confortable, car vous y trouverez un sens concret. 
Vignette de Musclez votre cerveau pour un meilleur apprentissage

Musclez votre cerveau pour un meilleur apprentissage

Le cerveau est l'organe principal du système nerveux, indispensable à notre fonctionnement. Il dirige toutes les actions de notre vie : respiration, alimentation, mais également nos pensées et nos émotions.
Albert Einstein disait que nous utilisons seulement 10 % de notre cerveau. Cette thèse a été réfutée par de nombreux neuroscientifiques. Cependant, il est vrai que nous n'utilisons pas l'intégralité de nos possibilités cérébrales. C'est ce qu'énonce Simon Thorpe, directeur du laboratoire du Cerco (Centre de recherche cerveau et cognition) et directeur de recherche au CNRS : «Je défends l’hypothèse que 90 % de nos neurones ne sont peut-être pas actifs. Ils seraient en quelque sorte endormis ». Ainsi, nous pouvons réveiller ces neurones « endormis ». Le cerveau est comme un muscle qui peut, par l'entraînement, se travailler et se développer. Cela nous permet d'améliorer et d'augmenter nos capacités cérébrales et nos fonctions cognitives*. Simon Thorpe explique concernant les neurones inactifs que : « Si un jour on trouvait un moyen de les libérer, on aurait, comme un enfant à la naissance, des capacités phénoménales d’apprentissage ».

Quelques pistes d'entraînement pour muscler votre cerveau !

Vignette de La lecture rapide : un outil pour améliorer l'efficacité de tout apprentissage !

La lecture rapide : un outil pour améliorer l'efficacité de tout apprentissage !

La lecture rapide n'est pas comme on pourrait l'imaginer une façon de lire entre les lignes, en diagonale et encore moins de survoler le texte. Il s'agit bien de lire le support dans son intégralité, avec une lecture naturelle, mais davantage efficace car de manière plus soutenue et rythmée. Focus sur cet outil !

L'intérêt de maîtriser la lecture rapide : permettre de développer ses capacités cognitives

La notion de gain de temps est évidente et alléchante : qui n'a jamais rêvé de lire en très peu de temps un dossier conséquent ou un livre de 500 pages, notamment quand il s'agit d'ouvrages techniques et difficiles d'accès ? 
Outre ce gain de temps, la lecture rapide présente de multiples atouts ! 
Jérôme Hoarau témoigne du fait qu'il perçoit désormais la lecture « comme un défi », avec des notions de « plaisir » ainsi qu'une plus grande capacité d'apprentissage. 
La lecture rapide permet également une meilleure mémorisation, comme l'indique les études de la NASA et de certaines universités américaines qui prouvent que notre cerveau assimile mieux les informations à partir d'environ 400 mots par minute (une personne moyenne lit environ 200 mots par minute) ! 
Elle permet également d'améliorer nos capacités cognitives, et cela se reconnaît d'ailleurs en France ! Nicolas Lysiak travaille actuellement avec l'université de Marseille pour effectuer une recherche scientifique sur ce sujet. Vous l'aurez compris, la lecture rapide n'est pas seulement un outil qui permet de lire plus rapidement et de manière efficace, mais elle permet aussi de développer et de muscler votre cerveau !
Vignette de Quel lien entre la mémoire et les Soft Skills ?

Quel lien entre la mémoire et les Soft Skills ?

A quelques mois du Congrès de la Mémoire, se déroulant les 7 et 8 octobre 2017, nous vous proposons de mettre en lumière le lien entre la mémoire et les Soft Skills.

Quel lien entre l'entraînement de la mémoire et le développement des Soft Skills ?

Les « Soft Skills » est un terme anglophone pour désigner les compétences transversales et comportementales. Ces dernières ne sont pas inhérentes à un domaine d'activité précis et peuvent être valorisées en cas de reconversion car transposable d'un domaine d'activité à un autre. 

Certaines soft skills apparaissent comme incontournables aux yeux des dirigeants d'entreprise : 
- Sens de l'efficacité 
-Sens de la communication 
- Flexibilité et adaptabilité 
- Sens du collectif 
- Créativité/sens de l'initiative 

 Bien sûr, d'autres soft skills viennent en complément, en fonction du domaine d'activité.

Quant à la mémoire, elle peut être définie comme l'ensemble des informations que l'on a retenu et que nous sommes en mesure de mobiliser, le plus spontanément possible quand nous en avons besoin. 

 Les deux notions peuvent être liées. En effet, plus nous mémorisons d'informations, quelles soient théoriques (formations) ou concrètes (situations d'apprentissage par l'observation/expérience), plus nos soft skills peuvent s'améliorer, car nous avons une palette plus large de connaissances. 
Le lien se vérifie dans l'autre sens également : quand nous avons la possibilité de développer nos compétences transversales, nous enregistrons des informations, dans notre mémoire que nous pourrons solliciter ultérieurement. 
Vignette de Les secrets d'un bon résumé de livre avec Alexandre Bruneau de KOOBER

Les secrets d'un bon résumé de livre avec Alexandre Bruneau de KOOBER

Comment faire de bons résumés et de bonnes synthèses pour apprendre plus efficacement ?

Découvrez en exclusivité dans l'interview du CEO de Koober, Alexandre Bruneau, leur secret pour réaliser de manière efficace la synthèse d'ouvrages incontournables pour les entrepreneurs. 
Ils ont pour cela créé une méthodologie précise et standardisée qu'utilisent leurs auteurs. 

Pour aller plus loin dans l'apprentissage, inscrivez-vous à Koober via le lien suivant.
Vignette de Booster son niveau émotionnel grâce à la méthode WAW

Booster son niveau émotionnel grâce à la méthode WAW

Découvrez cette interview de Leïla Belakhdar une méthode pour élever son énergie grâce aux émotions

Marie Brigitte Renel (coach en apprentissage efficace) anime cette interview pour vous présenter la méthode WAW pour se booster au niveau émotionnel. 
Pour en savoir plus sur cette méthode, venez assister à la conférence de Marie Brigitte en vous inscrivant sur le lien suivant : https://passiondapprendre.com/sl/conf-marie-brigitte

Flux RSS des commentaires
Flux RSS des pages