L’art de la répartie

Cet article est un extrait de Passion d'Apprendre Magazine (vous pouvez le télécharger intégralement et gratuitement sur ce lien : https://passiondapprendre.com/Passion_d_Apprendre/m-Magazine-magazine )

L’art de la répartie

1-    L’art de la répartie dépend de l’intention de chacun
Soit à récupérer du pouvoir ou de l’espace pour soi même, soit à jouer séduire soit à attaquer .
répondre du tac au tac est une arme, un levier puissant de séduction et de pouvoir .
les secrets de ceux qui ont le sens de la répartie c’est le calme, la confiance et surtout de l’audace.
 
Oser 
la bonne nouvelle c’est que ça se travail contrairement aux idées et croyances reçues.
ce n’est pas forcément inné, comme l’art dramatique.
Dans le livre et en ateliers  et visios nous proposons une approche plutôt constructive pour répondre ou se défendre sans réveiller trop d’émotions ,plutôt que d’attaquer .
nous n’avons pas tous besoin d’être des ´snipers , comme Laurent Baffie qui a participé à ce livre ou jouer la carte de la séduction pour faire le buzz à la tv ou dans les médias.
L’angle que nous proposons avec Bruno Adler est plutôt de nourrir des relations pérennes,  stables, sans ascenseurs émotionnels au quotidien. 
C’est l’apprentissage d’un dialogue d’ouverture et adapté à l’entreprise, au couple ou la famille, plutôt que de cultiver le clash, même si nous y consacrons tout un chapitre sur ce mode ´guerrier’ dans le livre.
 
2- Il y a bien souvent plus une mauvaise communication que des gens pénibles.
se mettre à l’écoute de l’autre pour entendre ses propos c’est déjà résoudre beaucoup d’une situation pénible ou difficile 
la formule intéressante serait d’écouter, reformuler et de dire que j’ai un autre avis ou je ne suis pas d’accord.
j’ai d’ailleurs des vidéos sur Breakin’good sur YouTube pour présenter ce type d’approche dans la pratique

3-Les exercices simples à proposer, serait de répondre de façon pondéré sur Twitter à l’écrit d’abord,
Puis à l’oral cela  serait d’aller dans les magasins( lorsque c’est possible) avec les vendeurs pour s’entraîner et leur dire non de façon constructive 
ou de donner un autre avis et d’oser et de s’habituer à pratiquer avec les prospect au téléphone plutôt que de raccrocher de dire je ne suis pas intéressé, 
 
c’est peut-être d’essayer de discuter avec eux,
tout en restant constructif d’apprendre à dire non, en gardant une stabilité émotionnelle
 ce qui permet de gagner en aisance au quotidien et d’être prêt pour les situations plus difficiles à venir.
 
 
 
51VzgQAuBaL US230
Stéphane Krief,
Stéphane a fait des études en Psychologie, en Informatique et au conservatoire de musique, à Paris et aux Etats Unis. Apres avoir exercé en entreprise dans la formation, il décide de suivre des cours de théâtre et de se lancer en même temps dans une carrière artistique professionnelle. Comédien au théâtre, à la télévision et réalisateur pour le cinéma, il forme aux outils et aux techniques de l'art dramatique russe et américain afin d'accompagner les équipes dans leur communication. Il intervient en tant que formateur et coach, dans le développement personnel, au service des personnes et des entreprises qui souhaitent booster leur aisance professionnelle en misant sur l'optimisation du potentiel humain.
 
 
Nouveau commentaire


Flux RSS des commentaires