Hacker l'apprentissage : interview d'Elise Covilette de Kokoroe

Découvrez le parcours d'Elise Covilette, co-fondatrice de Kokoroe

Elise Covilette
Kokoroe est une startup innovante dans le domaine de l’éducation et de l’apprentissage. Elise Covilette, cofondatrice répond à nos questions sur son parcours et sa vision. Bonne lecture à vous. 

Quel est votre parcours et qu’est ce qui vous a amené à lancer Kokoroe ? 
Avocate pendant 7 ans et spécialisée dans le droit du travail je n’avais jamais eu d’expérience entrepreneuriale. Pourtant, un fort désir de me lancer m’animait. C’est alors que j’ai contacté ma sœur jumelle Raphaëlle et mon amie Béatrice pour déployer un projet qui ait du sens pour nous trois, et ce, même si aucune d’entre nous n’avait une expérience de création d’entreprise. C’est alors que Kokoroe est né. 

Quelle est votre vision de l’éducation et de l’apprentissage ? 
Kokoroe est le reflet de notre vision de l’apprentissage : ouvert, accessible à tous et sans barrière. Pour moi, l’accès au savoir doit être démocratisé. Aujourd’hui, l’éducation doit pouvoir se faire où l’on veut, comme l’on veut et quand l’on veut. Grâce aux technologies digitales, il est possible de se former dans un café, dans le métro, sur son ordinateur et bien entendu en face-à-face. De plus, le partage de la connaissance se fait de plus en plus en mode « peer-to-peer », c’est à dire entre pairs. C’est vraiment l’avenir de l’éducation dans laquelle nous sommes tous passeurs de savoirs et de passions. Les professeurs ne sont plus les seuls à être en mesure de le faire, et c’est l’image qu’il faut casser aujourd’hui en « hackant l’éducation ». Et dans le cadre de cette éducation ouverte et accessible, c’est l’éducation qui s’adapte aux apprenants, et pas l’inverse. 

Comment continuez-vous d'apprendre aujourd'hui dans votre métier d'entrepreneur ? 
Je ne connaissais rien au web ni rien aux startups, car je n’avais fait que du droit pendant 7 ans. J’ai du comme beaucoup d’entrepreneurs donc, dû apprendre sur le terrain, et c’est ça que j’aime dans l’entrepreneuriat. J’ai appris un métier, me suis formée toute seule en autodidacte grâce à la lecture principalement, mais aussi grâce aux vidéos, aux tutoriels, etc. L’entrepreneur doit exercer plein de métiers différents et c’est la raison pour laquelle j’apprends tout le temps. Je sors constamment de ma zone de confort ce qui est extrêmement stimulant ! Et contrairement à un programme scolaire pour lequel on nous enseigne des savoirs qui ne sont pas forcément appliqués ou utiles, je pars de mes besoins professionnels avec des objectifs à réaliser. J’apprends, je teste et j’assimile directement le savoir, et que ce qui m’est utile. 

Quels sont les ingrédients d'un bon cours selon vous ? 
 Avant tout, la qualité du professeur, et pas que le contenu. Qu’est ce qu’il a à transmettre et comment peut-il faire vivre une expérience forte aux apprenants ? Pour moi cette question est essentielle pour créer un cours qui marque les esprits. Il faut sortir grandi et enrichi d’un cours, comme par exemple une rencontre passionnante avec un mentor. Ajoutez à cela de la flexibilité avec la possibilité de suivre le cours quand vous voulez, quand vous avez le temps. Le mieux étant que ce ne soit pas moi qui aille vers le cours, mais que ce soit le cours qui vienne à moi. Je suis startupeuse et maman, j’ai donc un emploi du temps très exigeant. Il est alors important pour moi de trouver des outils et des moyens pour pouvoir continuer d’apprendre. 

 Merci Elise pour vos réponses. 

 Interview menée par Jérôme Hoarau.

Vous devez être inscrit et connecté pour pouvoir commenter !

Flux RSS des commentaires