Le rêve des projets et objectifs...

Cet article est un extrait de Passion d'Apprendre Magazine (vous pouvez le télécharger intégralement et gratuitement sur ce lien : https://passiondapprendre.com/Passion_d_Apprendre/m-Magazine-magazine )
 Parce que tout part de l’éducation.Ou comment ne pas passer à côté de sa vie... 
Ecrire un article sur ce sujet en plein Coronavirus, cloitrés chez nous, et remettant nos projets, rêves et objectifs à une date non déterminée n'est pas chose facile... 
Quand c'est comme ça, j'aime laisser décanter, reposer, y revenir dans ma tête, et je sais que, quand je me poserai derrière le clavier, le moment sera venu. Mais peut-être pour certaines ou certains d'entre vous, ce confinement a été le contraire : mettre en place vos rêves... 
Aujourd'hui une succession d'évènements, pas toujours positifs m'ont fait prendre conscience de l'importance de toujours avoir un cap et des objectifs. 
Il y a plusieurs jours, 2 fraudes à la carte bleue par des « services de fraude de carte bancaire »... qui étaient en fait des « faux services des fraudes » ! Et oui ça existe, prudence! Donc plus de cartes bancaires, mises en opposition (avec cette histoire de confinement, tout est trop lent), plus d'espèces, ça devient compliqué... même de manger !
On vous coupe l'accès à votre auto-répondeur (envoi de mails), à votre site e-commerce, car ils sont payés par la carte bleue mise en opposition, et toujours pas de nouvelle carte... Dommage car ce sont pourtant les seuls moyens de communiquer ou vendre qui fonctionnent encore dans ce monde confiné. 
Heureusement je suis d'un naturel très optimiste, encore plus depuis que je m'intéresse à l'énergétique et que je fais attention à chacune de mes pensées : « le pouvoir de la pensée positive ».
J'ai donc choisi d'en rire et de dire aujourd'hui à mon banquier que le monde devenait vraiment fou. 
Ainsi va la vie de l'entrepreneure que je suis, et de tous les entrepreneurs. C'est bon de savoir avant de se lancer, que le métier d'entrepreneure : c'est gérer les problèmes... Ça aide ! Et ce qui fait tenir sur le long terme, c'est de toujours garder en tête son objectif, son pourquoi, dans la difficulté. 
Ce que je voulais surtout dire, c'est que tout ceci ne doit pas empêcher pas d'avoir des rêves. Car ainsi va la vie. Pour tout le monde. Des hauts, des bas. 
Vous avez tous des rêves, mais qu'en avez-vous fait ? Les rêves de votre enfance, de votre adolescence ? De toutes ces choses que vous vous étiez promises de faire... un jour...
Avez-vous profité de ce confinement pour y replonger ?
Et les extraire ?


C'est dommage que la plupart des personnes resteront à jamais avec leurs rêves... dans un coin de leur tête. Pourtant ces rêves, j'en suis sûre, n'étaient pas si compliqués à réaliser. Mais qu'est-ce qui peut bien empêcher le passage à l'acte ? 
Alors commencez par vous poser, réfléchir et identifier vos rêves oubliés. S'ils sont toujours bien présents, pourquoi ne les réalisez-vous pas ? Quel est votre frein ? Derrière chaque problème existe une solution. Ne cherchez pas l'excuse... mais la solution ! 
Ces trois dernières années, j'avais choisi une énième reconversion.
En quoi ?
Et bien je n'en savais strictement rien. Mais je savais une chose : je ne voulais plus être salariée.
J'ai fait un premier pas sur mon chemin, la vie m'a apporté des opportunités, des pistes, j'ai même réalisé le rêve de créer une marque de maroquinerie éthique www.masacochemonideal.fr, tout de A 
à Z, de la conception (sauf la fabrication) à la vente sur internet. Quand je vous dis que tout est possible... Je ne suis pas styliste, et je n'y connaissais rien au webmarketing. 
Pourquoi j'y suis arrivée ?
Parce que je croyais très fortement en mon produit. Mais surtout parce que je n'ai pas écouté tous ceux qui avaient peur pour moi, et qui ont essayé de me dissuader. Sachez que votre entourage projette ses peurs sur vous ! Fermez vos oreilles, croyez en vous et en vos rêves. « Seuls ceux qui ne savaient pas que c'est impossible l'ont fait... ». Mark Twain.  

Et si c'était possible ? 
Comment ? 
Fixez-vous d'abord un « pourquoi » : quel est le motif qui ne vous fera jamais abandonner dans la difficulté ? Et un objectif ! Mais attention, un objectif atteignable. Comme on dit dans le jargon commercial : SMART : spécifique, mesuré, atteignable, réalisable, dans un temps donné. 
Cet objectif j'aime bien le faire travailler à mes « élèves » à l'envers : quelle est votre vision dans 50 ans par exemple ? Puis dans 30, 20, 10, 5, 3, 1 an ? Ecrivez vraiment chaque situation, comment vous avez fait pour y arriver. Puis 9 mois, 6 mois, 3 mois, 2 mois, 1 mois, 3 semaines, 2 semaines, 1 semaine, et demain ? Qu'allez-vous mettre en place dès demain ? Le premier pas... osez ! 
Ainsi se fera tranquillement votre « plan d'action » pour atteindre votre « objectif ».

Vous serez surpris de l'efficacité du résultat. Je l'ai fait également, on m'a même demandé d'avoir une vision à 500 ans ! La vision... quelle est la vôtre ? 
Un conseil efficace : à chaque étape, et régulièrement, visualisez dans votre tête le résultat. Imaginez, sentez, ressentez. Vous commencerez alors à créer votre réalité. Et oui, c'est aussi simple que cela. Connaissez-vous le pouvoir de la visualisation ? 
Vous l'aurez compris tout ceci favorisera le passage à l'action. 
La peur de ne pas savoir vous bloque ? Listez tout ce que vous ne savez pas faire : soit vous allez apprendre, soit vous déléguerez. Ensuite déterminez votre budget nécessaire pour démarrer. Si vous n'en avez pas assez, continuez d'avancer en planifiant votre budget, et trouvez comment le réaliser. Cela prendra le temps qu'il faudra, mais avancez. 

Apprendre... J'aimerai faire une aparté sur ce sujet. Si je devais faire le bilan de ces 3 dernières années, j'aime dire que je viens de faire une école de commerce, les mains dans le cambouis, dans ma société.
J'y ai mis du temps, de l'énergie, de l'argent pour atteindre mon objectif. Mais qu'est-ce que j'ai appris ! Je n'aurai jamais imaginé apprendre autant à la cinquantaine. Qu'est-ce que c'est passionnant d'apprendre sans cesse, et de se dire qu'il n'y a pas d'âge pour apprendre. 
On nous fait croire qu'à la sortie du Bac, puis des études supérieures, on entre dans le monde du travail, l'apprentissage est terminé.
D'ailleurs je me souviens que j'étais heureuse quand j'ai eu mon diplôme d'infirmière en poche : à moi toutes les soirées tranquilles, fini d'apprendre ! C'est une grossière erreur. On apprend chaque jour de la vie. Avoir les bonnes lectures vous fait progresser.
Et dans le monde de l'entrepreneuriat, la liste est longue. J'en ai d'ailleurs noté toute une liste dans mes deux livres « Fais la moitié du chemin... » et « Reconversion : OSEZ, l'autre moitié 
du chemin ». 
Sur ce chemin, j'ai découvert des tas de thématiques, le plus dur est d'ailleurs de se concentrer pour ne pas se disperser. Je pourrais dire que j'ai largement dépassé mes objectifs, et que même pas en rêve j'aurai pu les imaginer. 
Mais pour cela, je rajouterai un dernier point : sachez vous entourer. J'ai toujours fuit la solitude de l'entrepreneur. J'ai toujours participé à des séminaires, du networking. J'ai fait de très belles rencontres, qui ont aussi façonné mon parcours, soit pour mon deuxième livre, soit pour mes projets à venir avec les Marmignon Brothers, qui ont créé une application pour apprendre l'anglais de façon ludique à base de films. 

D'une démission sans avenir, je reviens d'un voyage professionnel dans la Silicon Valley, en ayant au passage créé une marque de maroquinerie, moi qui avait créé et tenu un restaurant pendant 15 ans, fait 7 ans d'infirmière, déléguée médicale, écrit 2 livres, moi qui ne suis pas littéraire. Et maintenant, je vais organiser ces séminaires professionnels en Californie, donner des cours en école de commerce à la rentrée... Incroyable. 
Sachez que votre rêve, et votre objectif vont évoluer. C'est le point de départ de votre nouvelle aventure, mais peut-être pas la destination prévue. Je trouve ça assez magique. 
Je dirai une seule chose : vivez vos rêves, passez à l'action, trouvez votre pourquoi, et fixez vous des objectifs. Et quand ça secoue, comme moi en ce moment, levez la tête et repensez à votre objectif. La tempête finit toujours par se calmer. Il y a des solutions à tout. 
Ne passez pas à côté de votre vie, gardez la passion de vivre et la passion d'apprendre... Et CROYEZ EN VOUS ! 
Richard Branson : « Si quelqu'un vous offre une opportunité incroyable et que vous n'êtes pas sûr de pouvoir le faire, dites oui – et ensuite pour pouvez apprendre comment le faire » 
Et si ce quelqu'un c'était vous ? 
Belle vie sur votre chemin ! 

Ps : il est 1h du matin, j'ai repris la blouse blanche pour donner un coup de main dans un Ehpad touché par le coronavirus. Je finis ma pause. Ça non plus, je n'aurai jamais imaginé... Ainsi va la vie. 
Donnez, recevez, l'univers vous le rendra toujours favorablement. 
valerie 39
Valérie Ficheux, 
C’est une entrepreneure autodidacte, reconnue aujourd'hui comme « slasheuse ». Créatrice de la marque de maroquinerie éthique « ma sacoche mon idéal », auteure de 2 livres : « Reconversion, OSEZ », et « Fais la moitié du chemin » (qui décode le charabia du 
webmarketing). Elle est consultante en webmarketing, en pleine cohérence avec sa mission de cœur : aider toute personne à s'épanouir professionnellement, et également chargée de l'évènementiel chez Marmignon Brothers dans l'organisation des « business trips ».
Quand on vous dit slasheuse... 

 "Si quelqu'un vous offre une opportunité incroyable et que vous n'êtes pas sûr de pouvoir le faire, dites oui – et ensuite pour pouvez apprendre comment le faire." Richard Branson 
Nouveau commentaire


Flux RSS des commentaires