Décoder son propre langage du corps pour devenir soi

Cet article est un extrait de Passion d'Apprendre Magazine (vous pouvez le télécharger intégralement et gratuitement sur ce lien : https://passiondapprendre.com/Passion_d_Apprendre/m-Magazine-magazine )
 Et si on utilisait plutôt la maitrise du langage corporel pour vivre plus authentiquement avec soi-même ?
Souvent, quand on parle du langage du corps, nous cherchons tous à savoir comment le lire efficacement chez son interlocuteur.
Sauf que chaque personne est différente. Il n’existe pas un langage corporel unique.
Pour chacun, ce langage dépend du contexte, de notre éducation, de notre culture, de nos expériences, etc.
Par exemple, dans la culture finlandaise, lorsqu'une personne vous regarde dans les yeux, cela signifie que vous pouvez l'approcher. Au contraire, lorsque les Japonais se regardent dans les yeux, cela exprime de la colère.
 Ce qui veut dire que ce qui est vrai pour une personne ne l’est pas forcément pour une autre.
Et si on utilisait plutôt la maitrise du langage corporel pour vivre plus authentiquement avec soi-même ? 
Comme l’apprentissage d’une langue étrangère, la première étape est d’apprendre son vocabulaire principal et ses règles.

Une autre étape importante pour savoir parler et écrire une langue, c’est l’immersion.
Ici l’immersion est dans notre propre corps.
Pour cela je vous propose de nous y plonger ensemble en commençant par …
S’observer

Notre corps ne nous ment jamais : ses signaux sont fiables.
Il n’est pas là pour nous trahir mais pour nous aider à mieux nous comprendre individuellement.
Le problème c’est que lire son langage corporel est une tâche complexe.
Surtout que la société ne nous apprend pas de prime abord à s’y connecter, à l’interpréter et à agir avec.

Alors voyons ensemble les questions qui vous permettent de communiquer avec votre propre corps.
Comme vous le feriez avec un interlocuteur, observez pour vous, quand vous êtes joyeux :
Quelle est votre posture ?
Quelles sont vos expressions du visage ?
Quels sont vos gestes ?
Quel est le ton de votre voix ?
Qu’est-ce que l’interlocuteur peut voir/entendre/ressentir de vous ?

Quelle est votre posture ?
Quelles sont vos expressions du visage ?
Quels sont vos gestes ?
Quel est le ton de votre voix ?
Qu’est-ce que l’interlocuteur peut voir/entendre/ressentir de vous ?
Nous pouvons même aller encore un peu plus loin. Quand vous êtes joyeux :
Qu’est-ce que vous ressentez dans votre corps ? 
Où c’est exactement dans votre corps ? 
Si cette sensation était une image, un son, une matière à quoi elle ressemblerait ?

Comme l’apprentissage d’une langue étrangère, noter et pratiquer avec les autres émotions telles que la colère, la peur ou la tristesse par exemple.
Reconnaître son état émotionnel

En ayant fait ce travail en amont, vous pouvait ainsi intensément repérer dans chaque situation/relation, votre émotion du moment.

Imaginons ensemble que vous êtes en famille et vous observez que les signes de la joie sont de nouveau présents.
Par exemple vous voyez qu’un vrai sourire se dessine sur votre visage, vous entendez que votre respiration est plus lente et vous ressentez plus d’espace dans votre poitrine et cela vous donne envie d’ouvrir les bras.


Où c’est exactement dans votre corps ? 
Si cette sensation était une image, un son, une matière à quoi elle ressemblerait ?

Comme l’apprentissage d’une langue étrangère, noter et pratiquer avec les autres émotions telles que la colère, la peur ou la tristesse par exemple.
Reconnaître son état émotionnel
En ayant fait ce travail en amont, vous pouvait ainsi intensément repérer dans chaque situation/relation, votre émotion du moment.

Imaginons ensemble que vous êtes en famille et vous observez que les signes de la joie sont de nouveau présents.
Par exemple vous voyez qu’un vrai sourire se dessine sur votre visage, vous entendez que votre respiration est plus lente et vous ressentez plus d’espace dans votre poitrine et cela vous donne envie d’ouvrir les bras.
Ou votre poitrine se ressert alors qu’elle était juste avant détendue,
Ou encore votre tête a eu un geste qui vient de trahir votre « oui »
Vous comprenez alors que vous n’êtes pas complétement d’accord avec cet engagement.
C’est ce qui se passe quand nous ressentons que nous ne sommes pas totalement alignés, que nous n’avons pas envie de faire ceci ou d’être cela. Comme si un quelque chose nous bloquait intérieurement.
Pour que la communication soit réussie en nous-même et avec les autres, il faut qu'il y ait concordance entre notre message intérieur et notre message extérieur.
À nous donc de décider quoi mettre en place, qui dépendrait de nous, pour nous sentir de nouveau sincère avec nous-même et l’autre. 
Par exemple pour cette situation cela pourrait être : exprimer à cette personne que vous voulez bien l’aider que lorsque vous aurez terminé cette autre activité qui est importante pour vous.
Notre langage corporel est donc notre meilleur allié pour être nous-même dans chaque situation et agir dans ce sens.
À votre apprentissage intérieur !
 
IMG 0278
Mylène MARVIN, 
Coach spécialisée dans les transitions de vie, Mylène Marvin, vous aide à identifier et à assumer votre vraie nature. 
En fonction de votre besoin, elle propose du contenu gratuit, des ateliers collectifs, des formations en ligne et une formule coaching individuel.
 « La grandeur d’une âme se mesure grâce à la richesse de sa vie intérieure. »
Nouveau commentaire


Flux RSS des commentaires