Se réconcilier avec l’orthographe et retrouver le plaisir d’écrire

Cet article est un extrait de Passion d'Apprendre Magazine (vous pouvez le télécharger intégralement et gratuitement sur ce lien : https://passiondapprendre.com/Passion_d_Apprendre/m-Magazine-magazine )
Une pédagogie ludique dénuée de termes grammaticaux 
La dysorthographie est la première cause d’échec scolaire. Elle est souvent la conséquence d’une méthode d’apprentissage qui a échoué car elle n’a pas convenu au mode de fonctionnement de l’apprenant.
On constate néanmoins que l’écrit prend une place de plus en plus importante. Il est partout. Ainsi, l’orthographe devient un problème majeur dans les entreprises et de nombreux adultes se voient menacés dans leur situation professionnelle car les fautes nuisent à l’image de marque de l’entreprise. Si les jeunes cadres ne maîtrisent que 52% des règles d’orthographe, seulement 27 % sont maîtrisées par les collégiens.
Pourtant écrire sans faute n’est pas réservé à certains. Tout le monde peut y arriver à condition d’avoir entre les mains les bons outils.
 
Pour remédier aux difficultés orthographiques de ses stagiaires, Delphine utilise les techniques créées par Anne-Marie Gaignard.
Douze à vingt heures suffisent pour parvenir à se corriger de manière autonome. Après de nombreuses mises en situation, les participants acquièrent des automatismes et s’approprient aisément les techniques de relecture afin de poursuivre leurs progrès à l’issue de la session, aidés de leur livret de formation et d’un suivi personnalisé qui permet de consolider les acquis.
Mais comment cela fonctionne-t-il ?
Il s’agit d’une simplification de la grammaire traditionnelle : plus de COD, d’auxiliaires ni de participes passés… Tous ces mots qui ont fait tremblé des générations d’élèves disparaissent pour laisser place à une roue des mots colorée pour apprendre les mots invariables, des moyens mnémotechniques pour retenir les mots d’usage sans faire des lignes.
Ce sont les Rois Etre et Avoir qui gouvernent la grammaire. Ainsi, lors des stages en orthographe, on appréhende les mots dans l’espace, on mime et on réapprend les accords aux côtés des rois Etre et Avoir, des Princes. On doit également se méfier du Traître et de ses Bombes.
Cette méthode innovante et ludique se décline pour les petits et les grands. Ainsi que vous soyez écolier, collégien, lycéen, étudiant ou encore salarié ou chef d’entreprise, Delphine vous aide à ne plus subir l’angoisse de l’écrit au quotidien, et à reprendre confiance dans vos écrits. La formation est éligible au Compte Personnel de Formation et peut être dispensée en présentiel ou à distance.
 
Apprendre à se connaître est une étape clé pour assurer un bon apprentissage.
Etes-vous visuel, auditif ou kinesthésique ?
Ces trois profils déterminent nos principaux canaux de mémorisation.
Chacun possède plusieurs de ces profils en un savant dosage qui lui est propre. Mais souvent, un profil est dominant !
Mieux connaître son mode de fonctionnement permet d'adapter ses méthodes de travail et ainsi d'optimiser ses révisions.
Avant toute formation, un test conçu par Anne-Marie Gaignard et des spécialistes en neurosciences est effectué afin de dégager les comportements et les outils à mettre en place pour mieux maîtriser son système de perception principal.
Ainsi, le visuel mémorise plus facilement les images, les schémas, les photos.
L'auditif retient aisément les sons, les bruits, tout ce qu'il peut entendre. Pour réviser, il lit ses cours à haute voix.
Le kinesthésique associe souvenir, mémoire à des sensations. Pour retenir les choses, il doit les vivre, les pratiquer. Son corps doit être impliqué dans le processus d'apprentissage.

Qu’en est-il des mots d’orthographe d’usage ?
Nous avons tous des mots que nous ne parvenons pas à retenir. En effet, écrire un mot des dizaines de fois ne permet pas de le retenir à long terme. Vous avez l’impression de l’avoir retenu dans l’immédiat mais au bout de quelques jours, il aura disparu de votre mémoire.
En revanche, si vous cherchez une image mentale, un dessin pour illustrer la difficulté du mot sur lequel vous butez chaque fois que vous souhaitez l’écrire, vous vous en souviendrez durablement.
Prenons l’exemple du mot développer. Nous pouvons visualiser facilement le mot –velo et pour faire du vélo, nous avons besoin de 2 pédales donc 2 p.
développer

De nombreux exercices effectués pendant les séances permettent de passer de la mémoire à moyen terme à la mémoire à long terme, notamment grâce à l’utilisation des trois types de mémoire : Je vois, j’entends, je fais.
Bienveillance et empathie sont primordiales si l’on veut instaurer un climat de confiance entre le formateur et le stagiaire, climat propice aux apprentissages.
La plupart des personnes concernées par les difficultés en orthographe sont convaincues qu’elles sont « nulles ». Ces étiquettes n’aident pas, malheureusement, à prendre confiance en soi. Or, il est essentiel d’être encouragé pour progresser.
C’est l’effet Pygmalion : le regard de l’enseignant influence les résultats des élèves.
Pour cela, il est essentiel de mettre en place un cercle vertueux.
1 4cfd8
Delphine de Peufeilhoux, 
Formatrice en orthographe à Nantes (Loire-Atlantique)
Titulaire d’une Maîtrise de Lettres-Classiques, Delphine de Peufeilhoux a enseigné en Collèges et Lycées et a donné de nombreux cours de soutien scolaire avant de devenir formatrice en orthographe. Après une formation aux méthodes d’Anne-Marie Gaignard, Delphine a créé La magie des mots en 2016 afin d’aider les personnes en difficulté et en souffrance avec l’orthographe.
« L’encouragement est à l’enfant ce que l’eau est à la plante.  »Rudolph Dreikurs.
Nouveau commentaire


Flux RSS des commentaires